reflets1
 
Le drainage lymphatique
Le drainage lymphatique est un massage au rythme lent qui accélère en douceur le flux de la lymphe favorisant ainsi les processus chimiques et la régénération des cellules, il a une action calmante. Il stimule la circulation, permet la résorption de nombreux oedèmes, active les processus immunitaires et favorise la régénération tissulaire.

"Douceur, harmonie, rythme, souplesse ; le poignet toujours souple"
(Emil Vodder)

Planche de l’anatomiste Ph. Sappey

Indications et effets du drainage lymphatique manuel
Les indications du drainage lymphatique manuel sont extrêmement variées. Il peut être utilisé en prévention ou comme agent curatif en esthétique et en thérapeutique.

En thérapeutique, le drainage lymphatique est efficace :

Sur le système nerveux :
Il a une action calmante car il agit sur le système nerveux végétatif. Ce massage manuel effectué en cercles, avec pression et dépression régulières, en rythme et avec une pression juste (pas trop forte) permet au système nerveux de passer de la situation sympathicotonique en parasympathique. L’effet sédatif a un rôle important dans l’application du drainage lymphatique, par exemple en cas d’hématomes ou de gros oedèmes, ce n’est qu’après l’atténuation de la douleur que le massage pourra agir et produire son effet de drainage sur l’œdème.

Sur la musculature du squelette et sur la musculature pariétale des vaisseaux lymphatiques :
Dans l’hypertonie (accumulation d’acide lactique), le drainage lymphatique amène une normalisation du tonus musculaire en évacuant l’acide lactique vers les voies lymphatiques, stimule le mouvement lymphatique et pousse à une augmentation de la capacité de transport au cas où les vaisseaux lymphatiques sont rétrécis. Il produit aussi des effets sur le transit intestinal car en cas de constipations, le traitement par drainage peut redonner une mobilité normale à l’intestin.

Sur les systèmes de défense de l’organisme :
Le drainage lymphatique met le système de défense du corps en bonne position de réaction parce qu’il favorise le flux lymphatique à travers les voies lymphatiques et les ganglions.

En esthétisme :
Le drainage lymphatique lutte en particulier efficacement contre la cellulite et les dépôts graisseux, aide à traiter l’obésité, il permet de diminuer les gonflements des seins et du ventre avant les règles, améliore les jambes en poteau, prévient les rides, aide à éliminer couperose et visage bouffi, redonne à la peau de l’éclat, aide la peau à se cicatriser après une opération chirurgicale et agit efficacement dans le traitement de l’acné. La pénétration des produits de soin est facilitée grâce à l’augmentation de la réceptivité cutanée occasionnée par le drainage ce qui permet l’emploi d’huiles essentielles.


Contre-indications du drainage lymphatique manuel :

Contre-indications absolues :
- Le cancer et toutes les affections malignes
- La tuberculose
- Les inflammations aiguës
- Les naevus
- Les thromboses récentes
- Œdème cardiaque

Contre-indications relatives :
- Cancer traité
- Hyperthyroïdie
- Asthme
- Ganglions lymphatiques atteints de tuberculose
- Les naevus précancéreux
- Hypotension artérielle
- L’abdomen pendant la menstruation

Ce traitement dure environ 1 heure et le tarif est de : Fr. 90.-


Dr. Emil Vodder, créateur de la méthode du drainage lymphatique manuel

Le Dr. Emil Vodder, de nationalité danoise, docteur en philosophie, puis physiothérapeute et biologiste, est reconnu comme le père du drainage lymphatique.

C’est en 1932 qu’il commença l’étude du système lymphatique grâce à un patient atteint de sinusite chronique, d’acné au visage et au cou. Il remarqua que les ganglions de ce dernier étaient particulièrement enflés et les massa très délicatement. Immédiatement le patient fut soulagé et le Dr. Vodder eut l’intuition que la pathologie en question devait être liée à un blocage de la circulation lymphatique avec pour conséquence la stagnation des déchets. Après dix massages faciaux en utilisant des mouvements doux de pompages circulaires sur les chaînes de ganglions lymphatiques, ce patient fut complètement libéré de tous ses maux et n’eut pas de récidive.

Il s’intéressa aux travaux d’Alexis Carrel qui avait reçu le prix Nobel en 1912 pour avoir réussi l’expérience étonnante de maintenir vivantes des cellules de poulet en renouvelant régulièrement le liquide lymphatique dans lequel elles baignaient.

Il étudia l’anatomie et la physiologie du système des vaisseaux lymphatique du Pr Rouvière et il utilisa les planches du grand atlas de la circulation lymphatique de l’anatomiste Ph. Sappey.

Fort de ce constat, Il mit au point avec sa femme Estrid, naturopathe, une méthode complète et originale qu’il appela « le drainage lymphatique manuel » et qu’il présenta au Salon international de la santé et beauté à Parais en 1936. Ce fut un grand succès dans le monde de l’esthétique où elle se développa, mais reçut le plus mauvais accueil de la part du corps médical.

Dans les années cinquante, un groupe de chercheurs spécialisés en lymphologie apportent les preuves scientifiques de l’efficacité du drainage lymphatique manuel (Drinker, Kuhnke, Mislin, Collard, Asdonk, Foldi) car elles démontrent que cette méthode réussit, mieux que toute autre méthode physique ou manuelle, à favoriser la réabsorption des liquides tissulaires par les voies d’évacuation veineuses et lymphatiques. Ensuite, des conférences et des cours pratiques eurent lieu dans toute l’Europe. Le Dr Vodder et sa femme fondèrent en 1970 une école privée à Walfsee (Autriche) qui fonctionne toujours. Depuis, de nombreuses autres institutions se sont établies un peu partout dans le monde, certaines dirigées par d’anciens élèves d’Emil Vodder, mais toutes ont le même objectif : enseigner scrupuleusement la méthode et assurer la qualité de ce travail. En 1984, il reçut le prix « Willhelm Rohrbach » pour ses travaux en physiothérapie.

Aujourd’hui le drainage lymphatique manuel a acquis ses lettres de noblesse parmi les traitements médicaux et paramédicaux. Les médecins eux-mêmes prescrivent des séances de drainage à leurs patients car ils en reconnaissent les bienfaits, notamment en cas d’oedèmes lymphatiques.